photo sharing and upload picture albums photo forums search pictures popular photos photography help login
Jean-Michel Peers | all galleries >> GIVERNY en images et GIVERNY AUTREFOIS >> GIVERNY autrefois ... Histoire, cartes postales, photos. > LES MOULINS
previous | next
LES MOULINS

LES MOULINS

Texte d'André Buffet
Photographie et mise en page de Jean-Michel Peers
Cartes postales de la Terra Foundation for American Art
Photo en-tête, roue du Moulin d'Andé (Eure)
__________


LE MOULIN DE COSSY





Les archives citent « le domaine de Cossé ». Fin XIXème on parle de l'usine.











En avril 1840, « madame veuve Dionis est propriétaire de deux moulins mus par la même
retenue d'eau, situés à Giverny, sur la rivière d'Epte, un peu avant son embouchure.... ».
Une vanne dérive une partie de l'eau de la rivière, et en module le flux qui alimente les roues.
Inlassablement elles animent les lourdes roues de pierre par l'intermédiaire d'une
mécanique bien graissée. Les cultivateurs apportent leur récolte au meunier;
les sacs de jute se remplissent d'une belle farine blanche à la sortie des trémies.

Alexandre Gens est l'un des meuniers au début du siècle. Il dirige la commune durant
six années (1909 à 1914) et possède un camion Saurer racheté à l'Armée à la fin de la guerre.








Sur cette photo des Archives Départementales de l'Eure, on voit les meuniers en train de
charger les sacs de farine au 2ème moulin de Cossy. Le camion est celui de Monsieur Gens.

___________________


LE MOULIN DES CHENNEVIERES

Le sieur Singeot demande en 1817 l'autorisation de construire une usine ou moulin,
sur l'une des dérivations de la rivière d'Epte. Vu le rapport de l'ingénieur des
Ponts et Chaussées, monsieur le Préfet décide par arrêté le 21 juillet 1818,
que la demande du sieur Singeot est rejetée, parce que le propriétaire ne possède
pas les deux rives, - la rive gauche appartient au sieur Auger – que la faiblesse
du volume d'eau et la hauteur de la chute ne permet pas
de mettre en mouvement une machine hydraulique.










Nonobstant cet arrêté, sieur Singeot construit son moulin en appuyant un barrage
sur les deux rives du cours d'eau, et depuis vingt ans ce moulin est en activité.


Une photo d'amateur de la façade sud


Depuis vingt ans, madame veuve Dionis, qui exploite les moulins de Cossy, fait remarquer
à la commune qu'il existe « sur le ru communal alimenté par son déversoir, un moulin à blé
non autorisé, mais qui est construit depuis longtemps, et qui prend
l'eau par une vanne de 0m,60 de largeur........ »

En mai 1873 le conseil municipal décide en urgence de faire exécuter les travaux concernant
la construction du pont des Ajoux, avant même l'approbation par monsieur le Préfet du chapitre
additionnel au budget 1873, afin de pouvoir procéder plus facilement à la rentrée de la récolte.










Le peintre Thomas Young s'installe au moulin en 1900.











Transformé, rénové, toiletté, le vétuste moulin
devient une splendide demeure accueillante.





Elle affrontera le siècle sous un autre visage.
_____________________________________________________

Retour en Page d'Accueil

Des commentaires? des suggestions?
Merci de nous écrire dans la fenêtre ci-dessous.
Pour nous permettre de vous répondre, indiquez vos noms et e-mail. Cochez "private comment", si
vous voulez que votre message ne soit visible que de l'administrateur du site. Ensuite, cliquez
sur "Add Comment". Nous prendrons contact avec vous dans les meilleurs délais.


other sizes: small original
Type your message and click Add Comment
It is best to login or register first but you may post as a guest.
Enter an optional name and contact email address. Name
Name Email
help private comment