photo sharing and upload picture albums photo forums search pictures popular photos photography help login
Guy Belleville | profile | all galleries >> Galleries >> Indonésie 4 - La ville de Yogyakarta tree view | thumbnails | slideshow

Indonésie 4 - La ville de Yogyakarta

Indonésie 4 - La ville de Yogyakarta
De retour à Yogyakarta, Danielle s’installe à son aise dans notre belle chambre à l’hôtel Ibis Style. Au menu, visiter des temples hindo-bouddhiques et le palais du sultan, voir le grand marché Beringhardjo et profiter de la ville. Nous débuterons donc par le palais du sultan situé dans le quartier du kraton. Après une balade en bécak, nous achetons des billets pour visiter le palais. Nous sommes encore dans la période du ramadan et à l’intérieur, un imam récite des prières. Notre guide est habillé avec le costume traditionnel et nous explique la vie typique d’un sultan de l’époque. La visite est intéressante, mais le palais, est très abîmé dû au tremblement de terre du 27 mai 2006. En 58 secondes, il y eu 6000 morts, 40 000 blessés et plus de 200 000 maisons furent endommagées surtout dans le quartier de Prawirotaman. Le patrimoine culturel n’a pas été épargné non plus. Les temples de Prambanan, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, et la zone islamique du Taman Sari ont été particulièrement touchés. Seul le temple de Borobudur fut quasiment épargné par le séisme
Suite à la visite du palais du sultan, nous nous dirigeons vers le palais d’eau en arpentant les nombreuses ruelles du quartier. Au cours du trajet, nous rencontrons un type qui nous dirige vers le site et s’offre pour nous faire visiter le lieu. Le Taman Sari est le palais de détente et de méditation des sultans au 18e siècle, mais aussi le lieu où chaque année, les premiers sultans de Yogyakarta renouvelaient le mariage sacré les unissant à Ratu Kidul, la déesse mère des mers du sud. Des trois bassins du site, le premier servait aux femmes et aux enfants, le deuxième à ses concubines et le troisième au sultan lui-même. Par la suite nous sommes allés voir les ateliers de batik et de confection de marionnettes traditionnelles.
Le lendemain, nous allons au grand marché Beringhardjo où une animation intense y règne et où les femmes se payent la traite dans le magasinage. De mon côté, mon index s’active sur la caméra et je m’en donne à cœur joie. Le reste de la journée, nous flânons dans les rues de la ville et à l’hôtel.
Prochaine visite; le temple de Prambanan. L’enceinte accueille 224 templions Perwara plus ou moins en ruine. Au centre s’ouvre la cour la plus sacrée qui héberge les temples principaux dédiés à la trimurti : le Candi Silva, le Candi Brahma, le Candi Visnu, le Candi Sewu et le Candi Plaosan. Il serait fastidieux d’expliquer la signification de tous ces temples, mais le site est d’une grande beauté.
Le soir même, pour parfaire nos connaissances avec le monde des dieux, nous allons voir le ballet du Ramayana. Écrit par l’auteur Valmiki, le récit principal est celui de Rama, parti à la recherche de son épouse Sita, enlevée par le démon Ravana. Danseurs et musiciens nous offrent un spectacle dans un théâtre en plein air, ce qui est très dépaysant. Après la prestation, nous allons prendre la pose avec les artistes et retournons à l’hôtel en calèche.
Enfin, la dernière journée est consacrée à la visite du temple de Borobudur. Entouré de volcans, dont le fameux mont Tidar –volcan à forte charge symbolique- ce site unique au monde dans sa conception n’est pas, à proprement parler, un temple, mais plus exactement un stûpa, édifice dépourvu de cella (sanctuaire abritant l’image d’un dieu). Conçu comme un mandala, ce monument est un labyrinthe concentrique que le fidèle parcourt en suivant les dix étapes de l’initiation pour parvenir à la sagesse, le stade ultime de la compréhension intuitive étant la shunyata, essence de la pensée bouddhique «Indonésie, Le guide vert Michelin, 2013».
À notre retour, nous avons fait un court arrêt pour visiter le Candi Mendut. Édifié en l’an 800 par le roi Indra, le site se reconnait par sa forme cubique. L’intérêt principal du site réside dans ses trois statues de 3 mètres de hauteur et qui sont les plus belles que l’on puisse voir à Java. Au cen
This gallery is empty.