photo sharing and upload picture albums photo forums search pictures popular photos photography help login
Jean-Michel Peers | all galleries >> GIVERNY en images et GIVERNY AUTREFOIS >> GIVERNY autrefois ... histoire, cartes postales, photos. > LE HAMEAU DE FALAISE
previous | next
LE HAMEAU DE FALAISE

LE HAMEAU DE FALAISE

Texte d'André Buffet
Photographie et mise en page de Jean-Michel Peers
Cartes postales de la Terra Foundation for American Art,
excepté "Les Roches-Giverny" de Claude Landais.
"Image du Monde" (René Mayer) de la famille Falc'hon-Prévost.
"Vue de Giverny (côte de Falaise) et photo N/B René Mayer de Guy Colombel
Historique et photos sur le "Bois Loiseau" et la ferme
de Falaise, François Suzé.
____________


LA FERME DE FALAISE et LA FAMILLE SUZE

La falaise, constituée de roche au calcaire tendre tramé de silex, est percée de galeries, qui ont
certainement servi de carrières à matériaux. Ainsi fut édifiée une ferme qui, selon Serge Legendre,
« fut octroyée par Rollon au Xème siècle, premier duc de Normandie, à l'abbaye de Saint-Ouen. »


(Blanche Hoschedé-Monet, "Vue de Giverny - côte de Falaise". Coll.particulière)

La ferme de Falaise, propriété de la famille Suzé depuis plusieurs générations, a été exploitée en
continu jusqu'à la fin de années 1970. Certains éléments des batiments sont construits dans la
roche calcaire de la falaise. L'ensemble, avec les terres cultivables, représentait une
soixantaine d'hectares. L'été, les meules étaient dressées contre la falaise,
qui culminait bien plus haut.



Une particularité des lieux: chez Suzé on ne descend pas à la cave, on y monte!
En effet, les caves sont en hauteur, dans la craie. Cette photo de famille se
situe dans les escaliers qui "montent" aux caves, voisines du poulailler.



Au premier plan, on reconnait Eugène Suzé,
que l'on retrouve au champs ICI, et en famille ICI.
A sa gauche, assise au deuxième plan, Joséphine Quéruel-Ledoyen, soeur
d'Angelina Baudy-Ledoyen, arrière grand-mère de François Suzé.
______________________


LES ROCHES, résidence de RENE MAYER







Sur la carte ci-dessous, la photo est un peu différente... on assiste à une partie de badminton.




"Les Roches", cet ensemble de bâtisses aux toitures curieusement enchevêtrées, mais dotées d'un
charme exceptionnel, est la résidence secondaire de René Mayer. Il l'acquiert en 1934.
Il devient conseiller général, et maire de Giverny de 1945 à 1953.
On peut penser que le premier magistrat de la commune avait quelques
soucis quant à sa gestion, comme le relate l'hebdomadaire ...



... dans son n° 161 du 11 février 1948.




NDLR: lire "Paul" et non "Emile", comme indiqué en bas de page du journal ci-dessus.

"Gérer la France est plus facile qu'administrer Giverny" disait René Mayer. Il fut maire de Giverny
pendant 8 ans, avec, sur certains sujets, une opposition locale tenace, ce qui n'a pas dû faciliter sa tâche.
Devenu Président du Conseil (premier ministre) en 1953 en quittant la vie municipale, on le
voit, sans doute plus à l'aise, avec les chefs d'Etat étrangers (ici avec Richard Nixon et John Foster Dulles).




Il est amusant de noter dans le texte, "Giverny, 240 habitants l'hiver. Cinq fois plus l'été".
Assurément un lieu de villégiature apprécié des citadins et des parisiens, en particulier.
_________________



LA CROIX LOISEAU






Sur les hauteurs de Falaise, on trouve le bois du "Gros Chêne". Quelques minutes
de marche permettent d'accéder au "Bois Loiseau". Là-haut, une colonne surmontée
d'une croix surplombe le hameau. De là, on a une vue dégagée
sur la vallée de l'Epte, avec la Seine au loin.

(N.D.L.R. Le texte qui suit a été rédigé en partant d'informations
qui se sont avérées erronées récemment. Nous le maintenons
cependant tel quel jusqu'à ce que de nouveaux éléments
bien documentés nous parviennent)

Ce bois appartenait au peintre impressionniste Gustave Loiseau, né à Pontoise,
ville où il avait son atelier. L'artiste fut influencé par Camille Pissaro et Claude Monet,
ce qui explique peut-être son attirance pour Giverny et l'achat de ce bois.
Son épouse et lui firent ériger cette croix au début des années 30, ainsi
qu'en témoignent les inscriptions sur le socle.





On peut y lire sur un autre côté
"En mémoire de ceux qui ont planté, conservé et aimé le Bois du Gros Chêne".

La croix a disparu, la colonne est tombée; c'est tout ce qui reste de cette belle histoire
d'amour d'un peintre pour le village ... (photos François Suzé)




__________________________________________

Retour en Page d'Accueil

Des commentaires? des suggestions?
Merci de nous écrire dans la fenêtre ci-dessous.
Pour nous permettre de vous répondre, indiquez vos noms et e-mail. Cochez "private comment", si
vous voulez que votre message ne soit visible que de l'administrateur du site. Ensuite, cliquez
sur "Add Comment". Nous prendrons contact avec vous dans les meilleurs délais.


other sizes: small original
Type your message and click Add Comment
It is best to login or register first but you may post as a guest.
Enter an optional name and contact email address. Name
Name Email
help private comment