photo sharing and upload picture albums photo forums search pictures popular photos photography help login
Jean-Michel Peers | all galleries >> GIVERNY en images et GIVERNY AUTREFOIS >> GIVERNY autrefois ... Histoire, cartes postales, photos. > LA PIERRE SAINTE RADEGONDE
previous | next
LA PIERRE SAINTE RADEGONDE

LA PIERRE SAINTE RADEGONDE


Texte d'André Buffet
Photographie et mise en page de Jean-Michel Peers
Cartes postales de la Terra Foundation for American Art
Bulletin de la Société Normande d'Etudes Préhistoriques, sur Gallica (F.S.)
Texte de "La vie et l'Office de Saint Adjutor" (coll. François Suzé)
Archives Municipales
______________




Le dolmen ou ''table de pierre'', n'est pas un autel païen mégalithique comme on peut le penser,
mais un monument funéraire renfermant une ou plusieurs sépultures. Sur cette carte postale "Estel",
on voit la "pierre", inclinée, sur une petite butte le long de l'accès au monument aux morts.




Au début du 20è siècle, cette pierre horizontale, toute simple, soutenue par trois pierres
verticales était entourée des sépultures de l'ancien enclos paroissial .



__________________________

A l'origine il y a 4000 ans, les peuplades occupant le territoire n'en font pas obligatoirement
un lieu de culte, mais plutôt un site où sont enterrés un ou plusieurs membres importants de
leur tribu. De ce fait l'endroit devient sacré; et beaucoup plus tard les Celtes qui leur succèdent
l'utilisent à leur tour. A l'émergence du christianisme de nombreux mégalithes sont christianisés,
et rien n'interdit de penser qu'à leur proximité les premiers chrétiens n'aient construit très tôt des
édifices pour célébrer leur culte. Nous ne pouvons malheureusement qu'en faire l'hypothèse.

Le monument s'est effondré. La connotation mystique du dolmen druidique incita une famille
givernoise à enterrer ses morts au plus près du monument mégalithique, pour profiter
au maximum de la protection de Sainte Radegonde. Il faut croire que les faveurs
gagnées à coups de pioche, ébranlèrent la sainte, au point que des ondes
pernicieuses affaissèrent l'édifice millénaire.

Selon la tradition : « En des temps reculés, quelques ouvriers ayant voulu fendre la pierre,
tous leurs outils se brisèrent: c'est ce qui explique la profonde entaille sur le côté de la
dalle. » (Cf. monsieur de Pulligny). C'est une légende bien entendu!

En tout cas, grâce à l'intervention de monsieur Georges Poulain, correspondant de
la commission départementale pour la Protection des Sites et des Monuments
Naturels, un voeu fut présenté pour le classement du monument mégalithique.



« Le conseil municipal demande le 14 décembre 1913, que le
dolmen druidique soit classé. » (cf.A Picard)



Lorsque les croyances païennes supplantaient encore le christianisme, et que la médecine était
quasi inexistante, on garantissait le pouvoir de la pierre pour guérir la gale!
Sainte Radegonde n'est certainement pas étrangère à cette pleine conviction
puisqu'elle délivrait les malades de leurs plaies par des miracles.

Ci-dessous, la mention du pélerinage qui avait lieu à Giverny au 17è siècle, cité dans
"La vie et l'Office de Saint Adjutor" (1638), par l'Abbé Jean Théroude, prêtre à Vernon.




____________________

Retour en Page d'Accueil

Des commentaires? des suggestions?
Merci de nous écrire dans la fenêtre ci-dessous.
Pour nous permettre de vous répondre, indiquez vos noms et e-mail. Cochez "private comment", si
vous voulez que votre message ne soit visible que de l'administrateur du site. Ensuite, cliquez
sur "Add Comment". Nous prendrons contact avec vous dans les meilleurs délais.


other sizes: small original
Type your message and click Add Comment
It is best to login or register first but you may post as a guest.
Enter an optional name and contact email address. Name
Name Email
help private comment