photo sharing and upload picture albums photo forums search pictures popular photos photography help login
Jean-Michel Peers | all galleries >> GIVERNY en images et GIVERNY AUTREFOIS >> GIVERNY autrefois ... histoire, cartes postales, photos. > LA MAISON BLEUE
previous | next
LA MAISON BLEUE

LA MAISON BLEUE

view map

Texte d'André Buffet et de Jean-Michel Peers
Photographie et mise en page de Jean-Michel Peers
Cartes postales de la Terra Foundation for American Art
"Blue House" par Guy Rose, avec l'autorisation de son propriétaire.
_____________


Située entre la Rue des Chandeliers et la Rue du Chêne, la « Maison Bleue » est
mitoyenne de celle de Roger Singeot, charron et viticulteur-cultivateur.
Claude Monet l'achète pour répondre « aux besoins de la cuisine. »




Claire Joyes nous apprend que

« le terrain aussi vaste que le jardin du pressoir, est idéal pour pratiquer tous les forçages imaginables,
y cultiver un jardin d'herbes fines et de légumes, d'aromates et de plantes potagères du midi dont
il raffole. Un jardinier à demeure veille aussi sur les châssis et les champignons de couche.... »

Marguerite la cuisinière, n'ignore pas le solide appétit de Monet et la satisfaction du maître pour
les mets mijotés. « Un va et vient quotidien s'établit entre la maison rose et la maison bleue.»

C'est dans la Maison Bleue que s'éteignit Jean-Pierre Hoschedé, le 27 mai 1961.




Sur cette carte postale, on ne voit pas la Maison Bleue, mais sa mitoyenne, la maison de
Roger Singeot, à gauche, et celle de monsieur Edouard Picard, maçon, au centre.
Le long du chemin du Rouet, à droite, on trouve une dépendance de la villa Besche et son entrée
face à la calèche. Un peu plus loin, on devine le toit et la cheminée de la Pergola.
Invisible, à droite derrière le photographe, on trouve la Villa des Pinsons
________________________________


UN QUARTIER DE PEINTRES


Trois peintres américains ont habité deux des maisons de ce quartier,





La plus originale, LA PERGOLA, appartenait à Guy Rose et sa femme, Ethel, américains
de Californie. Guy Rose se met à peindre à Giverny dès 1890. Le régistre de l'Hôtel Baudy
témoigne de sa présence en 1890, 1891 et 1894. Il revient à Giverny en 1899. En 1904,
le couple achète La Pergola et y construit un atelier de 80 m2 avec verrière au nord-est.
Ils continueront à habiter cette maison originale et atypique pour Giverny jusqu'en 1912.
Plus tard, la Pergola deviendra "Hedera", en rapport avec le mur
tapissé d'un lierre entretenu avec soin.

Parmi les toiles de Guy Rose, cette magnifique "Blue House", la Maison Bleue, le
jardin potager de Claude Monet. Les deux artistes s'étaient liés d'amitié.




On peut voir un petit sentier, devenu la rue du Chêne, menant à la rue d'En Haut. La borne à l'entrée
a bien failli disparaître lors de l'aménagement du Chemin du Roy à la fin du siècle dernier.
Enfouie sous la terre extraite du chemin, elle allait être évacuée par l'entreprise de T.P.
lorsqu'une intervention opportune la fit mettre à part jusqu'à la fin des travaux.
La nouvelle configuration des lieux ne permettant pas de la réinstaller sur
son emplacement d'origine, la borne fut placée un peu plus loin,
de l'autre côté de la route.(cf Daniel Goupil)




Situation actuelle et emplacement estimé de la borne du tableau.
La Maison Bleue se situe plus haut, derrière les constructions.



La borne sur son emplacement de l'autre côté du chemin du Roy.




Inscription sur le côté.



L'autre maison de peintres, voisine de la Pergola,
était la VILLA BESCHE (du nom de son propriétaire).
Elle fut louée à Lilla Cabot Perry, puis à Frederick William MacMonnies et sa
femme durant les étés 1894 à 1896, avant qu'ils n'achètent
Le Prieuré, devenu plus tard Le Moutier et s'y installent.

La "Villa Besche", dont nous n'avons aucun document, fut détruite et, sur son
emplacement, Monsieur Frazier, diplomate anglais, construisit la "Maison Large"
en 1926 pour agrandir "La Pergola", maison voisine qu'il avait achetée entretemps.




La "Maison Large" est une belle demeure à toit d'ardoises, où il aménage une
grande salle de jeux pour ses deux filles dont l'aînée s'appelle Cécile.
Il y loge son personnel, chargé de veiller sur sa propriété durant ses fréquentes absences.
Sa femme de chambre est basque. Cette nouvelle construction est vendue à un pharmacien,
Monsieur Dubois, un as du tir à l'arc. (souvenirs d'André Picard)
_____________________________________________

Retour en Page d'Accueil

Des commentaires? des suggestions?
Merci de nous écrire dans la fenêtre ci-dessous.
Pour nous permettre de vous répondre, indiquez vos noms et e-mail. Cochez "private comment", si
vous voulez que votre message ne soit visible que par l'administrateur du site. Ensuite, cliquez
sur "Add Comment". Nous prendrons contact avec vous dans les meilleurs délais.


other sizes: small original
Type your message and click Add Comment
It is best to login or register first but you may post as a guest.
Enter an optional name and contact email address. Name
Name Email
help private comment