photo sharing and upload picture albums photo forums search pictures popular photos photography help login
Type your message and click Add Comment
It is best to login or register first but you may post as a guest.
Enter an optional name and contact email address. Name
Name Email
help private comment
Michel Carlué | profile | all galleries >> Limousin - Collonges la Rouge tree view | thumbnails | slideshow

Limousin - Collonges la Rouge




Ces photographies ont été prises lors de l'été, en 2004, 2006 et 2007.

Un peu d'histoire
En 785, les terres de Collonges, nom dérivé du latin Colonia, font l'objet d'une donation par le Comte de Limoges pour financer en partie la construction du monastère de Charroux, en Poitou. Collonges se développe ensuite et a la chance de faire partie, dès 844, de la Vicomté de Turenne, qui est indépendante de la Couronne de France : Les Collongeois bénéficient ainsi de précieuses exemptions fiscales, libertés, franchises, privilèges, immunités, et du droit d'exercer la justice : d'où la naissance d'une impressionnante lignée de praticiens du droit, qui, avec la noblesse d'épée, parent Collonges de superbes castels et manoirs. Au XVIe siècle, Collonges traverse les guerres de religion de manière plutôt pacifique, puisque les deux nefs de l'église sont utilisées en alternance pour le culte catholique et le service protestant… cas unique selon les historiens. Le XVIIe et surtout le XVIIIe siècles sont moins favorables : records de froid, disette, vente de la Vicomté à la Couronne en 1738 et donc fin des privilèges, tous ces événements entraînent le début du déclin de Collonges. Le XIXe siècle est marqué par le phylloxéra, qui décime les vignes et par l'exode rural qui lui fait perdre 40 % de sa population. Enfin, l'alarme est donnée au XXe siècle : la municipalité obtient le classement de l'église dès 1905. En 1923, son tympan est remis en place comme on le verra plus loin, et en 1927, la création de la Société des Amis de Collonges donne le signal du renouveau, de la " seconde Renaissance " de ce village.

Quelle extraordinaire vision médiévale : toute rouge et rose, Collonges est d'abord un bourg muré. Ses constructeurs ont su exploiter le trésor de grès rouge du massif de l'Habitarelle qui la surplombe. L'enceinte du village conserve deux de ses portes par lesquelles transitait le commerce d'huile de noix et de vin du XVI au XVIIIe siècle. La cité a été essentiellement aristocratique, les blasons en témoignent, castels, tours, échauguettes foisonnent. La construction de l'église et du prieuré fondés par les moines de Charroux remonte à un passé lointain, au VIIIe siècle exactement. Cette cité dont il semble que le sang bat "à fleur de pierre" est à visiter absolument.

Ces textes sont intégralement issus du contenu des deux remarquables sites ci-dessous :
"Collonges La Rouge"
"Villages de France"

Collonges La Rouge : a village built of handsome red sandstone and one of the "Most Beautiful Villages in France".